La génération Millenium face au monde du travail

Le 2ème volet du Baromètre Edenred Ipsos 2016 fait un focus sur les Millennials. Nés entre 1986 et 2000, ces jeunes actifs sont également connus sous le nom de Génération Y ou Génération Millenium. Plus nomades et plus connectés que les générations précédentes, comment les « Millenials » perçoivent-ils le monde du travail ? A partir des réponses données par les moins de 30 ans au Baromètre Edenred-IPSOS, on peut tirer des enseignements sur les attentes des Millenials vis-à-vis de l’entreprise.

Il en ressort que les Millenials sont sensiblement plus enthousiastes et motivés que leurs aînés. Ainsi, 34 % des salariés de moins de 30 ans trouvent leur travail intéressant, et 26 % d’entre eux estiment que leur motivation augmente. Ils ont, en outre, le sentiment de travailler dans un environnement plus loyal et plus solidaire : ils sont par exemple 39 % (contre 28 % des plus de 30 ans) à considérer pouvoir compter sur le soutien de leurs collègues. Il faut cependant nuancer ce résultat qui reflète peut-être davantage un effet d’âge qu’une tendance générationnelle : en effet, il y a 10 ans, les moins de 30 ans étaient également plus motivés que leurs aînés.

La digitalisation, un non-sujet pour les Millenials ?

Les Millenials ne se distinguent pas particulièrement par leur perception des challenges à venir pour leur entreprise : comme les plus de 30 ans, ils citent fréquemment la fidélisation et le recrutement des talents, les équilibres entre vie professionnelle et vie privée, la prévention des risques psychosociaux et l’accompagnement au changement. Pour ces « digital natives », le numérique est une évidence ; il n’est donc pas surprenant que la digitalisation ne leur apparaisse pas comme un challenge prioritaire (24 % seulement la considèrent comme un des principaux défis auxquels leur entreprise va devoir faire face dans les prochaines années).

Une génération en quête de leaders

Les Millenials rêvent d’une entreprise qui valorise les efforts de chacun et offre des possibilités d’évolution, tout en ayant un management humain. Ces préoccupations sont, là encore, assez similaires à celles de leurs aînés. A l’égard des managers, ils sont cependant plus attentifs au leadership, à leur capacité à faire confiance, à leur aptitude à générer de nouvelles idées et à leur faculté de transmettre leur savoir.

Les Millenials, une génération comme les autres ?

Au total, la génération Millenium est-elle si différente des précédentes ? Bien que leur adaptation à la transformation digitale soit quasiment innée, les réponses des plus jeunes salariés ne diffèrent pas fondamentalement de celles des plus de 30 ans en termes d’engagement, d’identification des défis à venir, de perception de l’entreprise idéale et d’attentes à l’égard du management.

Méthode : 
+ 14,000 salariés interrogés par Ipsos en Janvier 2016* dont 3 552 salariés de moins de 30 ans ou nés après 1986** …
…dans 15 pays, parmi les plus grandes économies mondiales : USA, Chine, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Brésil, Inde, Italie, Espagne, Mexique, Turquie, Pologne, Belgique, Chili. 
Enquête online conduite en janvier 2016 par Ipsos.
Dans notre baromètre, les salariés nés après 1986 sont considérés comme étant des « Digital Natives » ; ils appartiennent à la génération Millennium (« Millennials »).

Découvrez les résultats du Baromètre Edenred-Ipsos 2016  – La génération Millennials et le monde du travail.  

Laisser un commentaire