Le stress, ce fléau à combattre pour le chef d’entreprise

Même s’il l’oublie souvent, la bonne santé de l’entrepreneur est souvent synonyme de bonne santé de son entreprise. Une enquête OpinionWay pour la Fondation MMA des entrepreneurs du futur vient nous rappeler que leur stress omniprésent (58% de citations !) est un facteur de risque important. Le combattre n’est pas si simple. Mais il y a des solutions.

Année après année, la fondation MMA prend le pouls des entrepreneurs français et en particulier des responsables de PME, de TPE et d’exploitations agricoles. Et année après année, hors pathologie lourde (14%), c’est le stress que ces derniers présentent comme le facteur le plus aggravant de leur état de santé.

Cette année, ils sont même 58% à le dire, contre seulement 38% l’an dernier. Et même s’ils sont 49% à penser que ce stress peut être stimulant dans leur travail, une large majorité (72%, à cause des réponses multiples possibles) l’estime nuisible.

Un stress multi-factoriel

Les causes de ce stress sont évidemment variables, d’un individu à l’autre. Mais certaines constantes se dégagent néanmoins :

  • Le manque de trésorerie (59% de citations)
  • Les incertitudes sur l’avenir de l’entreprise (55%)
  • Une surcharge de travail (55%) ce qui, notons le au passage, peut-être un signe de bonne santé… de l’entreprise

Des réponses simples mais pas toujours appliquées

Les dirigeants font le lien entre leur santé et celle de leur entreprise. Parmi ceux qui ont du s’arrêter l’an dernier, près de la moitié (47%) ont vu des conséquences négatives sur la performance de leur activité.

Mais comment faire ? Les règles de base d’une bonne hygiène de vie semblent difficiles à mettre en pratique :

  • 62% des entrepreneurs disent ainsi manquer de temps pour pratiquer une activité physique
  • Une moitié ne parvienne pas à concilier vie personnelle et vie professionnelle
  • 49% aimeraient qu’on leur explique quels exercices faire pour se maintenir en forme

Sans nul doute, le temps manque à ces décideurs pour développer de nouvelles pratiques. Le conseil aussi. Mais c’est en comprenant que l’investissement sur leur santé – y compris en consultant régulièrement un médecin – rapporte gros, qu’ils pourront se sortir du piège du stress. En attendant, Ma Petite Entreprise leur donne quelques idées à mettre en œuvre à peu de frais.

Cinq idées – parmi des milliers d’autres – pour déstresser en douceur

  • Manger mieux, à l’heure du déjeuner notamment : Pourquoi ne pas instituer des rendez-vous réguliers avec vos collaborateurs, dans la salle réservée aux repas, pour partager un moment convivial, autour de plats sains auquel vous aurez réfléchi la veille ?
  • Bouger plus : là-encore, la piste du sport avec les collègues est intéressante. Surtout si vous déléguez la responsabilité d’organiser le parcours de course à pied ou le match de football à un de cos salariés
  • Dormir mieux : il faut bien sûr arrêter de boire trop de café ! Mais cela ne sert à rien pour préparer des nuits calmes, si vous vous obstinez à placer des réunions importantes trop tard dans la journée !
  • Déconnecter : sans aller jusqu’à laisser votre mobile au bureau, vous pouvez néanmoins « bloquer » certaines heures pour les appels professionnels. Demandez donc au Geek de service voire à un de vos ados, de vous programmer votre smartphone…
  • Pensez à votre grand-mère : elle avait certainement en réserve un proverbe pour chaque situation ? Réfléchissez aux moments clés de votre vie d’entrepreneur et à la morale que vous en avez tirée… et que vous devriez bien appliquer la prochaine fois.

Laisser un commentaire