La Process Com® : Faites de la personnalité de vos salariés et de vos clients un atout de réussite

Vous avez du fil à retordre avec des personnalités difficiles dans votre petite équipe ? Et vous constatez régulièrement qu’une communication mal adaptée a ralenti votre activité ? Le temps est peut-être venu d’intégrer la Process Com® à  votre management.

A cause de problèmes de communication internes, 70% des salariés de TPE ou de PME perdent en moyenne 17,5 heures par semaine. Sont incriminés l’absence ou le contenu des messages, mais aussi la façon dont ils sont dits et perçus. Une perte estimée à 40% du temps productif, soit plus de 3 900 euros par salarié chaque année. Voilà ce que révélait dès 2009 une étude de SIS International Research, commandée par Siemens Enterprise Communications (SEN). Et rien ne semble vraiment avoir changé depuis : l’envoi en masse d’emails ou de SMS a peut-être renforcé les flux de la communication, mais pas forcément sa qualité.

Un outil méconnu mais pertinent pour gérer les personnalités

Contre ce risque, il existe un outil largement éprouvé mais peu médiatisé. Il permet au dirigeant de mieux comprendre la personnalité des salariés qu’il encadre, puis de miser intelligemment sur celle-ci pour renforcer la cohésion, la collaboration et la dynamique de groupe. C’est encore plus efficace dans les petites structures, où tout le monde doit travailler en synergie. Cette connaissance des personnalités est applicable aussi dans la communication avec les clients, pour emporter des contrats. Son nom ? La Process Communication® ou Process Com®. Son origine ? Le début des années 1980, mais sa pertinence n’a pas pris une ride. Au départ, un homme : Taibi Kahler (Voir encadré), 75 ans aujourd’hui. Son constat ? Nos relations obéissent à des schémas ou scénarios récurrents, dans lesquels s’expriment les différentes parties de personnalité présentes à des degrés variables chez chacun d’entre nous.

Des clés pour tirer le meilleur de chaque salarié, isolé comme en équipe

La méthode, outil de compréhension du fonctionnement des relations humaines, identifie 6 personnalités type : chacun de nous a une personnalité dominante mais puise aussi dans les 5 autres selon son niveau de stress et le contexte. Cet outil permet au dirigeant de cartographier les personnalités en présence dans sa TPE, à commencer par la sienne, et de disposer de clés simples et pratiques (modalités  de communication, environnements, type d’interaction…) pour les gérer, les déstresser, les motiver et en tirer le meilleur. La même approche peut s’appliquer aussi aux relations commerciales, pour construire des messages personnalisés, compréhensibles et incitatifs, en fonction de la personnalité du client.

Des livres et des formations pour être rapidement opérationnel

De nombreux ouvrages sont disponibles pour se former, par exemple : « Process Com® pour les managers : Manager sans stress et booster ses équipes » de Christian Becquereau aux Editions Eyrolles ; « Comment leur dire… » de Gérard Collignon, préfacé par Taibi Kahler, aux InterEditions ; Et l’une des bibles écrites par Taibi Kahler, « Communiquer, motiver, manager en personne » aux InterEditions également.

Il existe aussi des formations courtes pour s’initier. Cegos, le leader de la formation professionnelle propose pour moins de 2000 euros d’acquérir les bases de la méthode en 3 jours.  L’Institut Repère propose quant à lui 2 modules de 2 et 3 jours, pour un peu plus de 2000 euros l’ensemble, permettant d’accéder d’abord aux bases puis d’approfondir la pratique en ateliers.

3 articles pour en savoir plus :

Le père du Process Com® adopté par la NASA

Taibi Kahler, le père de la méthode, n’a rien d’un charlatan. Né en 1943 aux Etats-Unis, il est docteur en psychologie du développement de l’enfant et de la vie de famille, ce qui l’a amené à s’intéresser dès 1969 à l’Analyse Transactionnelle dont découle sa théorie. En 1977, il a reçu le prix scientifique Eric Berne, attribué par 2000 spécialistes de 52 pays, pour ses travaux sur la mise en évidence d’un processus comportemental modélisable dans les contacts humains et son application à 600 000 personnes aux USA, en Asie et en Europe et plus de 20 000 en France. De 1978 à 1996, il a travaillé pour la NASA, en appliquant son modèle à la sélection, la formation et la gestion de petits groupes d’astronautes (eh oui, un équipage, c’est une TPE !!!!) afin de garantir entre eux la meilleure collaboration possible.

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire