Des locaux mieux pensés pour la vie de vos équipes

Crédit photo : Forbo Flooring System
La qualité de vie au travail (QVT de son petit nom) fait beaucoup parler dans les grandes entreprises, qui y voient la panacée pour fidéliser leurs collaborateurs, notamment en aménageant au mieux les bureaux. Mais dans une TPE aussi, même sans DRH et sans budget pharaonesque, il est possible de rendre vos locaux plus agréables à vivre. Voici notre top 5 des solutions avec le meilleur rapport « qualité/prix ».

Prévoir un coin repas et détente

Cela peut paraître basique, voire dépassé. Mais le fait de réserver un espace à la prise des repas en commun, aux pauses café voire à quelques échanges informels entre collègues, reste un must de l’aménagement de vos locaux. D’abord parce que la loi vous y oblige le plus souvent. Mais surtout parce que les quelques mètres carrés que vous allez consacrer à cet espace seront très bien employés : meilleure cohésion des équipes au programme et aussi, plus prosaïquement, possibilité de prendre son déjeuner pour beaucoup moins cher le midi. Vous offrez donc un gain en pouvoir d’achat… qui ne vous coutera pas grand-chose.

Travailler sur les cinq sens au niveau des équipements

Que ce soit au niveau des sols, des murs ou encore du mobilier et des cloisons, vous avez la possibilité de choisir des matériaux et des couleurs qui favorisent, au choix et selon les besoins, la concentration, l’interactivité, la créativité. Notre conseil, obligez-vous à réfléchir comment satisfaire les cinq sens de vos collaborateurs au travail : L’ouïe avec l’acoustique, la vue avec les couleurs et les formes, l’odorat avec les matériaux et les produits de nettoyage, le toucher en pensant notamment au sol (il y a des gens qui aiment enlever leurs chaussures !), et même le goût si vous pensez au coin repas (bon d’accord, c’est un peu tiré par les cheveux mais cela vous évitera d’oublier).

Attention au bruit

Le bruit est en tête des nuisances ressenties par les employés travaillant dans des bureaux. Dès 2011, une étude du neurochirurgien Patrick Georges, a démontré qu’un collaborateur dans un open-space bruyant pouvait perdre jusqu’à 50% de ses capacités intellectuelles, tandis que la qualité de son travail chutait de 37%. Cette baisse des peut aussi se traduire par des maladies professionnelles et un taux d’absentéisme à la hausse. A vous de penser les séparations pour atténuer les bruits, sans pour autant isoler vos collaborateurs les uns des autres : des cloisons mobiles, des mobiliers qui arrêtent les sons mais aussi des espaces (fermés)  dédiés aux réunions. Vous pouvez même, si vous avez la place, prévoir une phone-room pour diminuer les nuisances dues aux communications téléphoniques.

Soyez « Biophilique » !

Les spécialistes des bureaux sont à l’affut des dernières tendances. L’une des plus récente, dite « biophilique », a démontré chez l’être humain des besoins physiologiques et psychologiques de contact avec la nature, pour qu’il se sente bien. Le défi est donc de récréer des conditions de vie plus proches de la nature pour les occupants des bureaux. Cela peut passer par des systèmes de retraitement de l’air, le choix de matériaux « sains », dans leur conception mais aussi lors de leur pose et surtout de leur entretien : c’est le cas du linoleum, entièrement fabriqué à partir de matériau naturels. Plus simplement, des fontaines à eaux japonaises, des posters d’images en extérieur, ou des plantes vertes judicieusement disséminées permettent d’aller dans la bonne direction à moindre coût.

La lumière du jour est gratuite

Si l’on en croit les chercheurs, le travail à la lumière du jour augmente notre productivité : En effet,  les salariés disposant d’un bureau bien éclairé – avec fenêtre – dorment mieux la nuit (+ 46 mn en moyenne). Et ils sont donc plus productifs en journée ! Réfléchissez-y bien au moment de choisir vos nouveaux locaux ou, si vous êtes déjà installés, pour positionner les différentes cloisons.

Des locaux agréables, un investissement rentable !

La qualité de vie au travail fait aujourd’hui l’objet de mesures précises, au niveau national par Actineo  par exemple, ou par des cabinets de conseils RH qui réalisent des études spécifiques avec les salariés de leurs clients. Cette QVT est le second facteur par ordre d’importance dans le bonheur du salarié, après l’intérêt de son poste mais avant le niveau de sa rémunération !

Certaines mesures vous paraîtront certainement hasardeuses : par exemple, la couleur jaune a ainsi un impact direct sur notre énergie ; Une vue dégagée vers des éléments végétaux améliore la mémoire jusqu’à 25% ; Et un système de ventilation et de traitement de l’air performant peut booster la productivité de 11%.

Mais l’enjeu économique mérite tout de même votre intérêt : selon le spécialiste de l’immobilier en entreprise CRBE, une augmentation de seulement 5% de la productivité – grâce par exemple à des bureaux mieux conçus – fait gagner à l’entreprise la quasi-totalité de son budget… immobilier !

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire