Vêtements professionnels : la parité est en marche

Les hôtesses d’accueil, véritables ambassadrices de l’entreprise, disposent d’un choix de tenues – généralement – élégantes et bien coupées. Dans les secteurs traditionnellement plus masculins, comme le secteur du BTP, uniforme professionnel ne rime pas toujours avec « belle ». Le changement est en marche : les vêtements de travail se modernisent et s’adaptent mieux à la morphologie féminine.

Selon une étude de l’INSEE, la part des effectifs féminins a doublé de 1999 à 2011 dans certains métiers habituellement trustés par les hommes. Elle est passée, par exemple, de 7% à 14% chez les techniciens et agents de maîtrise de la maintenance, de 9% à 21% chez les ingénieurs et cadres techniques de l’industrie, de 6% à 14% dans l’armée, la police et les pompiers. Dans le secteur du BTP, les femmes représentent aujourd’hui près de 11% des effectifs. D’après la Fédération Française du Bâtiment, les femmes sont présentes dans tous les métiers du bâtiment et à tous les niveaux de responsabilité. Elles sont ouvrières, conductrices de travaux, chargées d’affaires, grutières, maçonnes ou encore électriciennes.

Les marques de vêtements de protection ont donc dû innover pour proposer des tenues de chantier adaptées aux corps et aux goûts des femmes.

Un « workwear » féminin confortable et sécurisé dans le BTP

Pour les EPI (Équipements de Protection Individuelle), la sécurité est la première préoccupation des employeurs. Or, jusqu’à une période récente, les femmes exerçant un métier du bâtiment portaient les mêmes tenues que les hommes, mais dans de petites tailles. Les coupes n’étant pas adaptées, les pantalons baillaient à la taille ou étaient trop longs. En plus d’être disgracieux, des vêtements mal ajustés et inconfortables, en entravant les mouvements, nuisent à la sécurité.

Les demandes des femmes ont fait évoluer l’offre de vêtements professionnels. « Selon les études, les femmes qui travaillent dans le BTP ne cherchent pas à porter du rose (…) ! Celles qui s’équipent recherchent avant tout du confort, que le pantalon soit bien coupé, qu’il ne tombe pas lorsqu’elles se baissent par exemple », témoigne Maxime Deslandes, co-dirigeant de Protexyl, une jeune entreprise nantaise spécialisée dans le vêtement de travail.

Les fabricants ainsi que les loueurs de vêtements de travail proposent désormais des modèles de tenues de protection plus féminins : pinces pour le buste, forme des hanches, longueur de manches adaptée,…

Le vêtement de travail se met à la mode

Si les entreprises souhaitent garantir avant tout confort et sécurité pour leurs salariés, le style est devenu une nouvelle préoccupation. « Nos clients cherchent des tenues qui les mettent en valeur et donc qui valorisent leur entreprise. Des tenues modernes, ergonomiques, lookées, confortables et sécuritaires », souligne Alexandra Avram, Responsable Marketing chez A.Lafont, spécialiste du vêtement professionnel depuis 1844.

« L’image véhiculée par les porteurs en tenue prend une nouvelle dimension avec des attentes de coupes plus actuelles, plus proches des codes vestimentaires du prêt-à-porter. L’esthétisme, le « bien-aller » et le confort prennent le pas sur l’approche purement économique du vêtement de travail » confirme Marie Blanchard, Responsable Marketing du groupe Cepovett.

Pour séduire les femmes, les fabricants n’hésitent pas à introduire de la couleur dans le bleu de travail. Ainsi, l’entreprise bretonne Dolmen propose des combinaisons et cottes avec des touches de fuschia ou de turquoise qui remportent un franc succès auprès des artisans femmes. Quel que soit leur métier, les femmes vont désormais pouvoir rester élégantes en toutes occasions.

Afin de garantir les propriétés de ces tenues, un entretien professionnel s’impose. Les artisans pressings affiliés au réseau Ticket Clean Way® proposent un entretien professionnel des tenues de travail.

Laisser un commentaire