Google, Facebook, site web… se faire voir au bon endroit par vos futurs clients

Chercher un plombier, un coiffeur… ou une entreprise de BTP, ou un expert-comptable. En BtoC comme en BtoB, l’avenir de votre entreprise dépend de votre présence dans les lieux et sur les médias où on vous cherche. C’est-à-dire, aujourd’hui, sur internet avant tout.

Le temps où vos futurs clients se recrutaient par petites annonces sur le tableau du supermarché local, en distribuant des cartes de visites sur les salons ou même en affichant vos coordonnées sur les flancs de vos véhicules d’entreprise, parait bien loin. Pas au point d’abandonner totalement ces moyens publicitaires, qui restent utilisés par une frange de la population – notamment les seniors peu à l’aise avec les ordinateurs. Mais désormais, c’est bien sur internet que tout se passe ou presque : ainsi, près de 50% des recherches Google sur téléphone concernent des recherches d’entreprises, de boutiques, ou de restaurants à proximité. Autres statistiques, lorsqu’ils sont à la recherche d’un produit ou d’un service, plus de 9 internautes sur 10 utilisent un moteur de recherche. Google capte plus de 93% des parts du marché. Et 90% des gens ne vont pas plus loin que la première page de résultats.

Google l’a bien compris et entend faire fructifier son hégémonie en vous proposant différentes formules, gratuites ou pas, pour améliorer votre visibilité locale et donc votre business potentiel.

La première, gratuite, consiste à créer la fiche de votre entreprise sur Google My Business. Avantage, vous êtes facilement repéré par votre clientèle de proximité, dès lors que sa demande est précise. Exemple, si vous êtes plombier à Orléans, l’inscription va vous permettre d’être signalé aux prospects dans votre zone de chalandise.

Mais très vite, vous vous apercevrez qu’il y a beaucoup de plombiers ! Comment, dès lors, être mis en évidence pour les requêtes qui vous concernent ? En payant des adwords, c’est-à-dire en achetant des mots clés qui vous permettront de « remonter » dans les pages de résultats. Les tarifs sont fixés en fonction du nombre de requêtes et de la « valeur », calculée par Google, d’une mise en relation entre un internaute et votre entreprise. Il peut s’agir d’un bon investissement, si vos produits ou services sont très compétitifs et de qualité, avec seulement un problème de visibilité. Autrement dit, si vous avez un taux de conversion de « lead » ou de « devis » plus élevés que la moyenne de vos concurrents.

Il existe une autre solution pour rencontrer votre clientèle grâce à Google : il s’agit de créer un site à vos couleurs – ou une page Facebook pro – et, surtout, d’y publier des contenus qui intéresseront les internautes. Par exemple, si vous êtes artisan dans le BTP, en plus de présenter vos chantiers et vos spécialités, vous pouvez apporter de l’information sur la réglementation de la construction ou sur les nouveaux produits qui apparaissent. Vous pouvez aussi, si votre production de contenus est régulière, créer une newsletter que vous enverrez à ceux qui s’y sont abonnés, ce qui vous permet au passage de court-circuiter  Google, ce qui n’est pas sans intérêt (voir encadré). L’avantage de cette approche est de booster ce que l’on appelle votre référencement naturel (SEO pour Search Engine Optimization), calculé selon des algorithmes du moteur de recherche qui font la part belle à la qualité de vos contenus, mais aussi au succès qu’ils rencontrent auprès des internautes. Autrement dit, un cercle vertueux s’installe, basé sur la reconnaissance de votre professionnalisme – il vaut mieux avoir quelque chose à dire ! – plutôt que sur votre capacité de dépenses publicitaires.

Décidé à agir ? Vous avez bien raison. Surtout que de nombreuses sociétés spécialisées sont prêtes à vous aider, et pas forcément à des tarifs prohibitifs. Notre conseil, choisissez celles qui connaissent déjà bien votre métier. Il n’en manque pas, la preuve avec ces deux exemples : eldotravao pour le BTP ou unboncoiffeur… Comme son nom l’indique.

Google peut aussi dresser un mur entre vos clients et vous

Les changements réguliers de politique de Google peuvent vous couper des internautes. Un cas courant est celui où il remet en cause la légitimité des liens pointant vers votre site ou votre blog, depuis d’autres sites internet. Du jour au lendemain, le réseau d’interactions que vous avez patiemment tissé n’est plus opérant. Et votre site internet disparait des premières pages du moteur de recherche. Autre séisme annoncé pour les prochains mois, la mise à l’index des sites de commerce en ligne qui n’utilisent pas le protocole sécurisé HTTPS pour protéger les transactions.

Face à ces secousses, deux attitudes doivent prévaloir : réactivité – pour vous adapter autant que possible aux nouvelles règles, ce qui suppose, au moins, un webmaster ou un prestataire aguerri pour vous aider à mettre à jour votre site selon les derniers canons de la beauté Google. Et prudence : même si Google vous amène aujourd’hui beaucoup de clients et de prospects, n’oubliez jamais que ses objectifs commerciaux peuvent diverger des vôtres. Il vous faut donc proposer des chemins alternatifs (réseaux sociaux, forum, newsletters, etc) pour que vos clients internet puissent vous trouver sans passer par lui.

Laisser un commentaire