Fin du réseau téléphonique commuté : des conséquences à prévoir pour les entreprises ?

Orange a annoncé l’arrêt progressif du fonctionnement des lignes RTC de communication fixe. Quels impacts pour les TPE et PME, qui possèdent de nombreux équipements les utilisant ?

Depuis le 15 novembre 2018, il n’est plus possible d’ouvrir une nouvelle ligne téléphonique en RTC (Réseau téléphonique Communité), la technologie de communication analogique datant des années 1980. Désormais la seule option possible en cas de création de ligne est le mode numérique ou IP (Internet Protocole) qui passe par les boxes ADSL d’accès à Internet, distribuées par les opérateurs. Certes, les lignes RTC déjà installées vont continuer à fonctionner, mais à partir de 2023 et jusqu’en 2030, elles vont progressivement être désactivées (Voir calendrier en encadré).

TPE et PME : davantage concernées que les particuliers

Ces réseaux sont trop couteux à maintenir et de moins en moins adaptés aux nouveaux usages, a justifié Orange, historiquement en charge de leur déploiement et de leur maintenance. L’impact sur les entreprises, TPE et PME incluses, ne va pas être gratuit non plus ! La preuve avec la liste ci-dessous des nombreux équipements utilisant le RTC et qu’il va falloir remplacer ou faire évoluer.

Lignes de secours, terminaux de paiement, vidéo-surveillance… : tout ce qu’il va falloir changer

Les machines à affranchir : Heureusement, la nouvelle génération IP existe. En cas de remplacement nécessaire sous 5 ans, on opte pour un modèle qui marche sous IP.

Les terminaux de paiement : Là aussi la nouvelle génération est prête, avec des prix d’appel à moins de 200 euros ou en location, 10 euros par mois. Pas de quoi s’en priver.

Le fax : Point plus délicat, car les fax en technologie FoIP (Fax on IP) qui utilisent la VoIP (Voix sur IP), ne sont pas encore bien fiables. En effet, la VoIP déforme le signal et les messages à l’arrivée peuvent contenir… des hiéroglyphes.  L’arrêt du RTC va peut-être obliger les TPE à changer leurs habitudes pour passer au fax dématérialisé ou fax par internet.

La ligne d’appel de secours : ce téléphone rouge très accessible, obligatoire dans tous les établissements qui reçoivent du public (ERP) fonctionne sur le réseau RTC et l’usage de l’IP était interdit jusqu’au 24 janvier 2017. Depuis, une note du gouvernement l’autorise, mais le poste doit être fixe et connecté à une box ADSL dédiée, équipée d’un onduleur et d’une batterie de secours pour lui éviter tout arrêt.

La vidéo-surveillance : Cette fois le coût va être plus important ! Aujourd’hui les caméras envoient les images à un magnétoscope avec une ligne téléphonique RTC. Avec la techno IP, les images doivent envoyées via un câble ou en Wifi vers un ordinateur sur le réseau, dont le paramétrage est complexe. Il faut également prévoir un logiciel de traitement d’image. Il sera difficile de s’en sortir sans un informaticien. Coût : au moins 500 euros ou en mode externalisé, 15 euros par mois.

Les automates industriels : si votre TPE possède des automates de production et/ou de télémaintenance, ceux-ci utilisent aujourd’hui les lignes RTC. Deux solutions : soit changer toutes les machines, soit opter un « collecteur-convertisseur IP » des données analogiques de ces machines. Complexe à mettre en œuvre, cette alternative nécessite l’intervention d’un expert. L’investissement cette fois risque d’être un peu lourd.

En conclusion rappelons qu’il n’y a bien sûr rien d’urgent dans ces dépenses, puisque les premiers arrêts n’interviendront pas avant début 2024. Mais rien n’empêche de les planifier afin de profiter de potentielles offres d’appel des différents prestataires, qui seront forcément moins attractives lorsque toutes les entreprises seront demandeuses en même temps.

7 ans pour arrêter progressivement le RTC

La bascule de la technologie RTC vers l’IP est déjà commencée. Elle suit 3 étapes :

  • 15 novembre 2018 : Fin de la commercialisation des lignes analogiques RTC.
  • 15 novembre 2019 : Fin de la commercialisation des lignes Numéris (RNIS).
  • A partir de fin 2023 : Migration progressive, année par année et zone géographique par zone géographique, des lignes téléphoniques RTC existantes vers le tout IP.

Les habitants et les entreprises du Sud de la Seine et Marne seront ainsi parmi les premiers impactés. Pour savoir quand la zone géographique où se trouve votre TPE sera concernée, Orange a mis en ligne une carte interactive qui sera mise à jour régulièrement en respectant cette règle : toute fermeture de zone géographique sera annoncée 5 ans avant.

Laisser un commentaire